3 outils pour scanner sous linux

Que vous optiez pour un style de vie sans papier, que vous ayez besoin de numériser un document pour le sauvegarder ou de l’envoyer par courrier électronique, un scanner s’avère pratique. En fait, c’est même devenu un des outils bureautiques indispensables.

Le problème apparaît lorsque des fabricants de scanners n’ont pas de version Linux du logiciel qu’ils regroupent avec leurs périphériques. Linux n’étant pas le système d’exploitation le plus populaire auprès des particuliers certains le zappent de leurs mises à jour au grand damn des libristes.

Si vous êtes dans ce cas, n’ayez craintes ! Il existe de bonnes applications de scanner pour Linux. Ils travaillent avec une variété de scanners et font du bon travail.

3 outils pour scanner avec Linux.

Jetons un coup d’œil à trois outils d’analyse Linux simples mais flexibles. N’oubliez pas que cela ne constitue pas une liste exhaustive des logiciels de numérisation disponibles pour le bureau Linux.  Vous trouverez pleins d’infos sur les sites officiels (ex : https://ubuntu-fr.org/ pour les utilisateurs d’Ubuntu en France)

  • Simple Scan : il s’agit de l‘application de numérisation par défaut pour Ubuntu et ses dérivés, (ex : Linux Mint). Simple Scan est facile d’utilisation et regroupe quelques fonctionnalités utiles. Une fois que vous avez numérisé un document ou une photo, vous pouvez le faire pivoter ou le rogner, puis l’enregistrer en tant qu’image (JPEG ou PNG uniquement) ou en PDF.

    Cela dit, la numérisation simple peut être lente, même si vous numérisez des documents à une résolution inférieure. De plus, Simple Scan utilise un ensemble de paramètres globaux par défaut pour la numérisation, tels que 150 ppp pour le texte et 300 ppp pour les photos. Vous devez vous rendre dans les préférences de Simple Scan pour modifier ces paramètres.

  • gscan2pdf : un outil de numérisation pour Linux avec un peu plus de fonctionnalités, mais qui reste relativement léger. En plus de pouvoir enregistrer des numérisations dans différents formats d’image (JPEG, PNG et TIFF), vous pouvez également enregistrer une numérisation au format PDF ou fichier DjVu.

    Contrairement à la numérisation simple, gscan2pdf vous permet de définir la résolution. Vous pouvez aussi gérer le noir et blanc ou les images en couleur, et la taille du papier de votre numérisation avant de cliquer sur le bouton. Ce ne sont pas des fonctionnalités mortelles, mais elles vous donnent un peu plus de flexibilité.

  • GIMP : C’est l‘outil de retouche d’image pour Linux. Associé à un plugin appelé QuiteInsane, GIMP devient une application de numérisation puissante. Lorsque vous numérisez avec GIMP, vous avez non seulement la possibilité de définir un certain nombre d’options (par exemple, qu’il s’agisse de la couleur ou du noir et blanc, de la résolution de la numérisation et de la compression des résultats), vous pouvez également utiliser

    Les outils de GIMP pour retoucher ou appliquer des effets à vos analyses. Cela le rend parfait pour numériser des photos et des œuvres d’art.

Et vous ? Quel outil de numérisation pour Linux utilisez-vous ? On attends vos commentaires !

David

Ingénieur de formation et rédacteur bénévole sur Foxlife.fr. j'aime rédiger des articles et donner mon point de vue sur une société en mouvement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.